Il est important de savoir différencier le métier de cuisinier de celui du traiteur. Ce dernier est plus qu’un chef cuisinier car il assure l’organisation et la supervision du service. De ce fait, il a la charge de coordonner son personnel formé par une équipe de cuisiniers et de serveurs. Véritable chef d’orchestre, il doit s’assurer de la qualité du service ainsi que de la satisfaction de ses clients. Le traiteur intervient aussi bien dans les réceptions professionnelles que privées. Suivre une formation traiteur permet d’acquérir une qualification professionnelle indispensable pour l’exercice de ce métier.

Tout savoir sur le métier de traiteur

Le métier de traiteur possède plusieurs facettes. Polyvalent, il doit être en mesure de réaliser diverses préparations au quotidien, notamment des plats à emporter et des plats cuisinés. En plus de la conception des plats, il peut également assurer la livraison des produits chez ses clients. En outre, il peut être sollicité à organiser des buffets ou des banquets lors des événements professionnels ou privés. Le traiteur peut ainsi avoir plusieurs casquettes telles que le traiteur-charcutier, le traiteur pâtissier, le traiteur-organisateur ou encore le traiteur événementiel. Il s’agit en effet d’un métier qui exige une grande maîtrise des techniques culinaires et d’un savoir-faire incontestable. Grâce à une bonne aptitude professionnelle, le traiteur peut proposer une large gamme de produits avec aussi bien des plats sucrés que salés.

Capable de répondre aux besoins de ses clients, le traiteur prépare des plats sur-mesure. Pour cela, il doit faire preuve d’une grande créativité et de beaucoup d’organisation. Son rôle commence dès la sélection des produits jusqu’à la mise en place des plats préparés. Il sélectionne notamment des produits frais pour confectionner une cuisine gastronomique. Pour réaliser une prestation de qualité, le traiteur soigne également le dressage aussi bien pour les plats servis que pour le buffet. Lorsque le traiteur travaille à son compte, il réalise lui-même la gestion des stocks et de l’approvisionnement, le devis et la facture. En moyenne, le traiteur gagne dans les 1550 euros par mois. Durant sa carrière, son salaire évolue en fonction de son expérience.

Comment devenir traiteur ?

Le métier de traiteur est accessible après une formation cap cuisine. En effet, le certificat d’aptitude professionnel permet d’intégrer le domaine de l’hôtellerie-restauration. Ainsi, vous pouvez devenir apprenti cuisinier ou traiteur. Vous pouvez poursuivre votre formation en obtenant un brevet professionnel. Organiser des buffets et réaliser différentes préparations nécessite une grande expérience dans le domaine. Si vous êtes en reconversion professionnelle ou si vous souhaitez devenir traiteur organisateur de réception, il est également possible de suivre une formation diplômante avec un programme de formation traiteur complet auprès d’une école spécialisée.

Chez Butler Academy, la formation traiteur a pour objectif de maîtriser l’organisation et la mise en place d’un service traiteur de qualité. Pour cela, le programme s’adresse aux professionnels du métier de bouche, aux cuisiniers, aux traiteurs, aux charcutiers…  Pour exercer le métier de traiteur, il est notamment nécessaire d’être passionné par le monde culinaire et maîtriser les plats propres à l’activité de traiteur. En effet, le traiteur peut travailler à son compte, dans une grande surface, dans l’industrie hôtelière ou agroalimentaire.

Quelle formation suivre ?

En plus de savoir cuisiner, il est nécessaire de suivre une formation spécifique pour devenir traiteur. Une formation cuisine est notamment indispensable pour acquérir les bases de l’art culinaire. En outre, il existe d’autres formations qui permettent de devenir opérationnel et d’assurer un service traiteur sur mesure telles que le bac professionnel Métiers de l’alimentation, le Bep charcutier traiteur ou le BTS hôtellerie-restauration. En effet, un Cap cuisine ouvre sur de nombreux débouchés. Pour un traiteur organisateur qui travaille à son compte, il est nécessaire d’acquérir de compétences solides en communication, en comptabilité et en gestion.

Catégories : Formation