1. suivez la recette

Cela semble évident, non ? Suivre la recette est le conseil le plus important en matière de cuisson de gâteaux que vous entendrez/lirez jamais. C’est aussi le plus ignoré. Nous substituons souvent des ingrédients dans les recettes en fonction de ce que nous avons. Nous remplaçons les œufs, réduisons le sucre, utilisons un édulcorant liquide au lieu d’un édulcorant sec, remplaçons la farine à gâteau par de la farine tout usage, remplaçons le bicarbonate de soude par de la poudre, remplaçons les blancs d’œufs par des œufs entiers, etc. Parfois nous ne faisons pas les conversions, par exemple 200ml en cl ce qui aura des conséquences sur la recette ! En savoir plus sur les conversions 200ml en cl

Je ne recommande pas de faire cela, sauf si la recette suggère des alternatives. Ne sabotez pas votre temps, vos efforts et votre argent. Je suis aussi coupable de cela ! Parfois, je suis pressée et je ne fais pas attention ou je fais une substitution parce que je suis à court d’un ingrédient. Mais les ingrédients sont nécessaires pour une raison et, le plus souvent, un gâteau échoue parce que la recette n’a pas été suivie correctement. Je recommande toujours de suivre une recette la première fois que vous l’essayez, puis d’apporter les changements que vous jugez nécessaires la fois suivante.

 

2. température ambiante

« Température ambiante » n’est pas inscrit à côté des ingrédients pour le plaisir. Il y a une science et une raison légitime derrière. Si une recette demande des ingrédients à température ambiante, utilisez des ingrédients à température ambiante comme les œufs, la crème aigre, le beurre et le lait. Pour vous dresser un tableau, concentrons-nous sur le beurre à température ambiante en particulier. La plupart des recettes de gâteaux commencent par crémer le beurre et le sucre ensemble. Le beurre est capable de retenir l’air et le processus de crémage est le moment où le beurre emprisonne cet air. Pendant la cuisson, cet air emprisonné se dilate sous l’effet de la chaleur et produit un gâteau moelleux. De plus, les ingrédients à température ambiante se lient plus facilement et plus rapidement, car ils sont plus chauds, ce qui réduit les risques de surmélange. En termes simples, les ingrédients froids ne s’émulsionnent pas ensemble. Point final. Le beurre à température ambiante est à environ 18°C, ce qui peut être plus froid que votre cuisine. Il est frais au toucher, pas chaud. Si vos gâteaux sont denses, vous ramollissez probablement trop le beurre. Laissez le beurre reposer sur le comptoir pendant environ 1 à 2 heures avant de commencer votre recette. Pour le tester, piquez le beurre avec votre doigt. Votre doigt doit faire un creux sans s’enfoncer ou glisser dans le beurre. 

 

3. mesurez correctement

Ce conseil semble également être une évidence, mais c’est là que nous faisons le plus souvent des erreurs. La différence entre une recette réussie et une recette ratée pourrait résider dans 1 cuillère à soupe de sucre mal mesurée. Mesurer correctement les ingrédients est impératif. La farine est l’ingrédient le plus souvent mal mesuré. Lorsque vous mesurez de la farine, utilisez la méthode « cuillère à niveau ». Ne pelletez pas la farine hors du récipient/sac avec votre tasse à mesurer. Dans certains cas, le fait de pelleter la farine pourrait vous donner 150% de la mesure correcte. Un désastre s’ensuit. Au contraire, à l’aide d’une cuillère, mettez la farine dans le gobelet doseur. Ne tassez pas la farine et ne tapez pas sur le gobelet doseur, car ces deux facteurs font que la farine se dépose dans le gobelet. Après avoir versé la farine dans le gobelet doseur, utilisez le dos d’un couteau pour aplanir le dessus du gobelet doseur. Maintenant, vous avez la cuillère à farine nivelée.

 

 

 

 

Catégories : Maison