Après avoir fait des recherches et sélectionné le meilleur arbre à planter dans votre cour, il est temps de le mettre en terre. Creuser un trou de plantation de la bonne taille est la clé pour que votre nouvel arbre prenne un bon départ, mais il y a aussi quelques autres facteurs en jeu, comme le moment choisi. L’automne est le meilleur moment pour creuser. En effet, les températures chaudes de l’été peuvent stresser les nouvelles plantes, surtout si elles n’ont pas reçu beaucoup de pluie. La plantation en automne leur donne donc un peu plus de temps pour s’établir avant que le temps chaud ne revienne l’année suivante. L’ajout d’un nouvel arbre dans votre cour peut ajouter de la beauté et de la valeur à votre maison, alors utilisez ces conseils pour commencer à planter. Cliquez sur photinia red robin pour tout savoir sur le photinia red robin avant de le planter dans votre jardin.

 

Comment creuser un trou pour un arbre

Premièrement, préparez un trou deux à trois fois plus large que la motte de votre arbre. Creusez à peu près jusqu’à la profondeur de la motte de sorte que, lorsqu’elle repose au fond du trou, l’arbre soit au même niveau du sol que dans son contenant. Manipulez la motte avec précaution pour la garder intacte pendant que vous la placez dans le trou. Une fois qu’elle est en place, tournez-la pour que le meilleur côté de l’arbre soit orienté dans la direction souhaitée. Dans le cas de mottes de racines recouvertes d’une toile de jute, coupez la ficelle et retirez la toile de jute (ou au moins poussez-la au fond du trou).

 

Remplir de terre dans le trou

Retournez la terre que vous avez creusée dans le trou, en l’ajoutant uniformément autour de la motte de racines et en tassant légèrement la terre au fur et à mesure. Vérifiez fréquemment le tronc pour vous assurer qu’il est droit. Utilisez le sol restant comme une berme pour créer un puits d’arrosage.

Vous avez peut-être entendu dire qu’il fallait amender le remblai avec de la matière organique comme le compost, mais il s’agit d’une pratique plus ancienne. Plusieurs études ont montré qu’elle produit peu d’avantages (tant que le sol existant est de qualité raisonnable), de sorte que de nombreux experts ne la recommandent plus. De même, l’engrais n’offre pas beaucoup d’avantages au moment de la plantation et peut même être nuisible. Attendez l’année suivante, puis apportez une dose modérée d’engrais. Le facteur le plus important, et de loin, est un sol meuble dans lequel les nouvelles racines peuvent facilement se développer. C’est pourquoi un large trou de plantation est si vital.

 

Installer des piquets d’arbre

Enfoncer le piquet dans le sol sous et à travers la motte de racines. Le piquet doit être attaché sans serrer au tronc, ne l’attachez pas trop fort pour que le tronc ne puisse pas fléchir sous l’effet du vent. Les grands arbres peuvent nécessiter deux ou trois piquets placés à plusieurs pieds du tronc. Après six mois, suffisamment de racines auront poussé pour maintenir l’arbre en place, vous devrez donc retirer tous les tuteurs pour permettre à l’arbre de continuer à grandir naturellement.

 

Arroser un arbre nouvellement planté

Arroser l’arbre juste après l’avoir planté et garder le sol autour de lui humide pendant plusieurs semaines par la suite. À ce stade, les racines auront commencé à se développer dans le sol environnant et vous pourrez commencer à réduire progressivement la fréquence des arrosages. Une couche de paillis de 8 cm autour de la base de l’arbre, mais sans toucher le tronc, empêchera les mauvaises herbes d’entrer et réduira la perte d’eau.

Catégories : Maison